Covid-19 en EHPAD ?

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes se sont trouvés dans une situation particulière pendant l’épidémie Covid-19, car, contrairement au reste de la population, les EHPAD ne pouvaient avoir recours à une hospitalisation en soins intensifs pour une raison liée à la coronavirose.

Cette restriction, qui a pu être vécue par les familles comme une injuste privation d’accès aux ressources sanitaires habituelles, s’est probablement avérée salvatrice pour les personnes hébergées.

En effet, cet enfermement quasi monastique a permis de laisser les médecins traitants en première ligne, face à des personnes dont ils connaissaient bien les antécédents médicaux et les fragilités. Les médecins coordonnateurs ont pu également mettre au point, en collaboration avec les cadres de santé et les infirmières coordonatrices, des protocoles spécifiques permettant d’anticiper les conduites à tenir devant l’apparition de symptômes atypiques de la maladie, fréquents chez le sujet âgé, comme par exemple la diarrhée, et de prévoir les stocks de médicaments en conséquence (antibiotiques, probiotiques, antalgiques, etc.).

D’autre part, la sensibilisation des équipes soignantes aux mesures d’hygiène et à l’importance de la surveillance a été cruciale: cela a permis de repérer, d’isoler, de soigner, de traiter, stratégie dont n’a pas toujours bénéficié le reste de la population, confrontée dans un premier temps au spectre de la réanimation plutôt qu’à une organisation de la prévention des complications.

Enfin, les personnes âgées hébérgées dans nos résidences médicalisées n’ont pas eu à se confronter au stress d’une hospitalisation en temps de crise et aux conséquences d’une réanimation invasive.

Certains établissements ont malheureusement connu  des difficultés importantes, pour des causes qu’il conviendra de rechercher à distance de l’épidémie: forme particulièrement virulente du SARS-CoV-2, présence médicale insuffisante, fragilité particulièrement importante de leur population, etc.

Les EHPAD ont par ailleurs été confrontés à des campagnes de tests massives en avril 2020 qui ont permis d’avoir un aperçu de la présence virale à la fois chez le personnel et chez les personnes hébergées et de pouvoir gérer avec prudence le déconfinement. Les familles ont apprécié les mesures prises pour protéger leurs parents, malgré l’envie bien légitime de pouvoir les retrouver, ce qui au départ n’a pu se faire qu’en organisant les rendez-vous dans un espace spécifique avec des mesures de protection adaptées.

— Dr Alexandre-Pierre Gaspar, Covid-19 Memento