Personnage libre et fantasque, souvent démuni, contemporain et ami de Debussy, Erik Satie compose des œuvres à l’atmosphère enivrante qui dépassent le cadre du tranquille impressionisme. Sa musique est un voyage dans le passé, son inspiration s’est puisée dans la lecture de Salambô et les Gymnopédies sont des fêtes spartiates données en hommage aux guerriers morts, ce qui n’est sans doute pas sans signification pour un Satie dont les bons mots caustiques circulaient dans tout Paris. Les trois Gymnopédies parlent aussi d’avenir, sans doute pas toujours rassurant dans l’esprit du compositeur, et on entend déjà là des échos en retour de la musique répétitive, symbole des automatismes déshumanisés qui caractérisent une modernité désormais dénuée de valeurs héroïques.

(AG)

image_print


# # #