image_print

Cela fait bien longtemps que l’on emploie certaines expressions convenues lors de conflits sociaux, elles pourraient continuer à passer inaperçues tellement elles sont devenues habituelles: la revendication se transforme en grogne, l’appoint en coup de pouce, la rectification en geste. Ce vocabulaire est pourtant inadapté et humiliant, héritage d’un régime monarchique qui ne correspond plus au respect que se doivent entre eux les citoyens d’une démocratie dans le cadre du principe d’égalité. Le geste est en effet le fait du prince qui demande à son grand argentier un petit coup de pouce pour calmer un temps le peuple qui grogne comme une meute de chiens. Utilisons la langue française pour mieux décrire notre réalité quotidienne et de ne pas exarcerber inutilement le sentiment d’impuissance et la rancœur de tout un chacun, c’est-à-dire de nous tous.

(AG)

# # # # #