Cocorico ! Isidore Ducasse



Litterature

Les chants de Maldoror de Lautréamont, extrait chant 1 ?


Un jour, avec des yeux vitreux, ma mère me dit: « Lorsque tu seras dans ton lit, que tu entendras les aboiements des chiens dans la campagne, cache-toi dans ta couverture, ne tourne pas en dérision ce qu’ils font: ils ont soif insatiable de l’infini, comme toi, comme moi, comme le reste des humains, à la […]


Sur la toile: