Cocorico ! albatros



Poésie, Voyage en France

L’Albatros, de Charles Baudelaire ?


Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers, Qui suivent, indolents compagnons de voyage, Le navire glissant sur les gouffres amers. A peine les ont-ils dĂ©posĂ©s sur les planches, Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux, Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches Comme des avirons traĂ®ner Ă  cĂ´tĂ© d’eux. […]


Sur la toile: