Une cotte de mailles pour rentrer de soirée ?

Print Friendly, PDF & Email

– Comment s’est passé le réveillon ?
– Bien, sauf que ma fille aînée a eu des soucis en rentrant d’une soirée.
– Quel genre ?
– Elle a été embêtée dans la rue par un type, puis un autre, puis encore un autre.
– Agressée ?
– Verbalement, le dernier l’a traitée de prostituée, puis soudainement de raciste et a menacé de se plaindre…
– C’est le comble, il y avait du monde ?
– Oui, pour le premier fâcheux, un couple bon chic bon genre.
– Ils ont réagi ?
– Non, ils se sont contentés d’observer en chuchotant.
– Elle est rentrée saine et sauve ?
– Oui, ils sont tombés sur un groupe de congénères du dernier fâcheux qui ont fait mine de le maîtriser, et elle en a profité pour filer à l’anglaise.
– Il faudrait qu’elle se fasse raccompagner, la prochaine fois.
– Ou qu’elle mette une cotte de mailles, comme Jeanne d’Arc, pendant qu’on y est ?



,