T’as d’beaux yeux, tu sais…

Print Friendly, PDF & Email

– T’as pas faim ?

– Non, j’ai envie de rien. J’suis bien.

– C’est vrai ? T’es bien avec moi ?

– Oh, vous pouvez pas savoir comme j’suis bien quand je suis avec vous. J’respire, je suis vivante, ça doit être comme çà quand on est heureux.

– Tout ce que tu dis, ça tient pas l’air, tu dirais ça à un autre que moi je trouverais ça idiot, mais… que tu m’le dises comme ça à moi, c’est marrant, ça m’fait plaisir. T’as d’beaux yeux, tu sais.

– Embrassez-moi.

– Nelly !

– Embrasse-moi, encore.

(Un dialogue de Jacques Prévert dans Le Quai des brumes, de Marcel Carmé, 1938, avec Michèle Morgan et Jean Gabin)



, , , ,