Politique

L’économie n’est point défendue, surtout dans ce temps de misère ?

Sur la toile:

  • A A A
  • L’économie n’est point défendue, sur-tout dans ce tems [temps, le texte est écrit en français de 1791] de misère. J’habite la campagne. Ce matin à huit heures je suis partie d’Auteuil, & me suis acheminée vers la route qui conduit de Paris à Versailles, où l’on trouve souvent ces fameuses guinguettes qui ramassent les passans à peu de frais. Sans doute une mauvais étoile me poursuivoit dès le matin. J’arrive à la barrière où je ne trouve pas même le triste sapin aristocrate. Je me repose sur les marches de cet édifice insolent qui recéloit des commis. Neuf heures sonnent, & je continue mon chemin : une voiture s’offre à mes regards, j’y prends place, et j’arrive à neuf heures un quart, à deux montres différentes, au Pont-Royal. J’y prends le sapin, & je vole chez mon Imprimeur, rue Christine, car je ne peux aller que là si matin : en corrigeant mes épreuves, il me reste toujours quelque chose à faire ; si les pages ne sont pas bien serrées et remplies. Je reste à-peu-près vingt minutes ; & fatiguée de marche, de composition et de d’impression, je me propose d’aller prendre un bain dans le quartier du Temple, où j’allois dîner. J’arrive à onze heures moins un quart, à la pendule du bain ; je devois donc au cocher une heure & demie ; mais, pour ne pas avoir de dispute avec lui, je lui offre 48 sols : il exige plus, comme d’ordinaire ; il fait du bruit. Je m’obstine à ne vouloir plus lui donner que son dû, car l’être équitable aime mieux être généreux que dupe. Je le menace de la loi, il me dit qu’il s’en moque, & que je lui paierai deux heures. Nous arrivons chez un commissaire de paix, que j’ai la générosité de ne pas nommer, quoique l’acte d’autorité qu’il s’est permis envers moi, mérite une dénonciation formelle. Il ignorait sans doute que la femme qui réclamait sa justice étoit la femme auteur de tant de bienfaisance & d’équité. Sans avoir égard à mes raisons, il me condamne impitoyablement à payer au cocher ce qu’il me demandoit. Connoissant mieux la loi que lui, je lui dis, Monsieur, je m’y refuse, & je vous prie de faire attention que vous n’êtes pas dans le principe de votre charge. Alors, cet homme, ou, pour mieux dire, ce forcené s’emporte, me menace de la Force si je ne paye à l’instant, ou de rester toute la journée dans son bureau. Je lui demande de me faire conduire au tribunal de département ou à la mairie, ayant à me plaindre de son coup d’autorité. Le grave magistrat, en redingote poudreuse & dégoûtante comme sa conversation, m’a dit plaisamment : cette affaire ira sans doute à l’Assemblée Nationale ! Cela se pourroit bien, lui dis-je ; & je m’en fus moitié furieuse & moitié riant du jugement de ce moderne Bride-Oison, en disant : c’est donc là l’espèce d’homme qui doit juger un peuple éclairé ! On ne voit que cela. Semblables aventures arrivent indistinctement aux bons patriotes, comme aux mauvais. Il n’y a qu’un cri sur les désordres des sections & des tribunaux. La justice ne se rend pas ; la loi est méconnue, & la police se fait, Dieu sait comment. On ne peut plus retrouver les cochers à qui l’on confie des effets ; ils changent les numéros à leur fantaisie, & plusieurs personnes, ainsi que moi, ont fait des pertes considérables dans les voitures. Sous l’ancien régime, quel que fût son brigandage, on trouvait la trace de ses pertes, en faisant un appel nominal des cochers, & par l’inspection exacte des numéros ; enfin on étoit en sûreté. Que font ces juges de paix ? que font ces commissaires, ces inspecteurs du nouveau régime ? Rien que des sottises & des monopoles. L’Assemblée Nationale doit fixer toute son attention sur cette partie qui embrasse l’ordre social.

    Olympe de Gouges
    , 1791.


    Abc Hotel France - idées et promotions
    Print Friendly


    Sur Google:


    Pour en savoir plus...
    L’économie n’est point défendue, surtout dans ce temps de misère ?: études
    L’économie n’est point défendue, surtout dans ce temps de misère ?: citations
    L’économie n’est point défendue, surtout dans ce temps de misère ?: commentaires
    L’économie n’est point défendue, surtout dans ce temps de misère ?: événements
    L’économie n’est point défendue, surtout dans ce temps de misère ?: expositions
    L’économie n’est point défendue, surtout dans ce temps de misère ?: francophonie
    L’économie n’est point défendue, surtout dans ce temps de misère ?: guides
    L’économie n’est point défendue, surtout dans ce temps de misère ?: histoire
    L’économie n’est point défendue, surtout dans ce temps de misère ?: monuments
    L’économie n’est point défendue, surtout dans ce temps de misère ?: musées
    L’économie n’est point défendue, surtout dans ce temps de misère ?: photos
    L’économie n’est point défendue, surtout dans ce temps de misère ?: spectacles
    L’économie n’est point défendue, surtout dans ce temps de misère ?: vidéos

    Un commentaire ?

    Votre nom (requis)

    Votre Email (requis)


    Femme_piquée_par_un_serpent_Clessinger Elvgren_vote Rodenbach_Bruges-la-Morte Felix-Feneon_Revue-Blanche Bonaparte-sur-le-pont-d-Arcole France_liberte_expression