Henri-Dominique Larcodaire, prêcheur de liberté ?

Print Friendly, PDF & Email
  • Le bonheur est la vocation de l’homme.
  • Retournez, retournez à l’infini, lui seul est assez grand pour l’homme. Ni chemin de fer, ni longue cheminée à vapeur, ni aucune autre invention n’agrandiront la terre d’un pouce.
  • Le découragement est, en toute chose, ce qu’il y a de pire; c’est la mort de la virilité.
  • Dieu est le nom propre de la vérité, comme la vérité est le nom abstrait de Dieu.
  • Vivre, c’est agir; agir c’est produire; produire, c’est tirer de soi quelque chose d’égal à soi.
  • Il y a trois actes de gouvernement: éclairer, soutenir, combattre : éclairer les aveugles, soutenir les faibles, combattre les ennemis.
  • Tout ce qui s’est fait de grand dans le monde, s’est fait au cri du devoir; tout ce qui s’y est fait de misérable s’est fait au nom de l’intérêt.
  • Partout où l’homme veut se vendre, il trouve des acheteurs.
  • Le temps se venge de ceux qui se passent de lui.
  • Etre libre, c’est se posséder soi-même.

Henri-Dominique Lacordaire, restaurateur en France de l’ordre des Prêcheurs (les frères dominicains), précurseur du catholicisme libéral, célèbre par ses prêches à Notre-Dame de Paris qui rassemblaient des milliers d’auditeurs. Il fut député des Bouches-du-Rhône suite à la Révolution française de 1848.

(Iconographie: Henri-Dominique Lacordaire par Théodore Chassériau, musée du Louvre)



, , , , , , ,