Cocorico ! Sélection



Langue, Sélection

Les 10 mots invités de la francophonie 2015 ?


10 mots d’origine étrangère ont été choisis comme base de travail pour l’édition 2015 (14-22 mars) de la Semaine de la langue française et de la Francophonie: amalgame, bravo, cibler, grigri, inuit, kermesse, kitsch, sérendipité, wiki, zénitude.




Sur la toile:


Cinéma, Sélection

Kristen Stewart, première américaine à recevoir un César ?


Sortant de sa vocation franco-française, la cérémonie annuelle des César a pour une fois dérogé à la règle. Kristen Stewart a été récompensée ce vendredi 20 février 2015 lors de la 40e édition dans la catégorie de la meilleure actrice dans un second rôle. Elle a profité de l’occasion pour louer sa partenaire dans Sils Maria d’Olivier Assayas, Juliette Binoche, qui, elle, n’a pas été gratifiée d’un César (elle était nominée dans la catégorie meilleure actrice dans un premier rôle), le jury considérant sans doute la comédienne un peu trop successful à l’international !

AG




Sur la toile:


Philosophie, Religion, Sélection

Traité sur la tolérance, ebook ?

Citations, culture, promotions: , , ,

Suite à la condamnation à mort et à l’exécution de Jean Calas, père de famille huguenot, le 10 mars 1762, Voltaire écrit le Traité sur la tolérance, téléchargeable ici au format epub.

Une citation à retenir ?
De toutes les superstitions, la plus dangereuse, n’est-ce pas celle de haïr son prochain pour ses opinions ?
(François Marie Arouet, dit Voltaire)




Sur la toile:


Histoire, Politique, Sélection

La réaffirmation de la liberté d’expression ?


  • Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.
  • La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi.

(Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, articles X et XI)


Un hôtel pas cher Paris ? hôtels recommandés, au meilleur prix garanti


Sur la toile:


Citations célèbres, Sélection

Les plus belles citations de Romain Rolland ?

Citations, culture, promotions:

  • Agir, c’est croire.
  • La vie est ce que nous la rêvons.
  • Un héros, c’est celui qui fait ce qu’il peut.
  • La vie n’est pas triste. Elle a des heures tristes.
  • Même sans espoir, la lutte est encore un espoir.
  • La plus belle théorie n’a de prix que par les oeuvres où elle s’accomplit.
  • Si un sacrifice est une tristesse pour vous, non une joie, ne le faites pas, vous n’en êtes pas digne.
  • Nous ne choisissons point. Notre destin choisit. Et la sagesse est de nous montrer dignes de son choix, quel qu’il soit.
  • Ce qui abat, ce qui accable, ce qui détruit irrémédiablement l’âme, c’est la médiocrité de la douleur et de la joie, la souffrance égoïste et mesquine.
  • La religion de la Non-violence n’est pas seulement pour les saints, elle est pour le commun des hommes. C’est la loi de notre espèce, comme la violence est la loi de la brute.

Romain Rolland (né en 1866 à Clamecy, dans la Nièvre, mort en 1944).


Un hôtel pas cher Bourgogne ? meilleur prix garanti

Sur la toile:


Histoire, Sélection

Les maîtresses de Louis XIV, par ordre alphabétique ?

Citations, culture, promotions: ,

Anne de Rohan-Chabot, princesse de Soubise
Bonne de Pons, marquise d’Heudicourt
Catherine Bellier, baronne de Beauvais
Catherine-Charlotte de Gramont, princesse de Monaco
Claude de Vin des Œillets
Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, marquise de Montespan
Françoise d’Aubigné, veuve Scarron, marquise de Maintenon
Henriette d’Angleterre
Louise Françoise de la Baume le Blanc, duchesse de La Vallière et de Vaujours
Marie-Elisabeth, dite Isabelle, de Ludres.
Marie Angélique de Scorailles de Roussille, duchesse de Fontanges
Marie Mancini, princesse Colonna
Olympe Mancini, comtesse de Soissons




Sur la toile:


Economie, Sélection

Les 3 premiers Français prix Nobel d’économie ?

Citations, culture, promotions: , ,

1983: Gérard Debreu (théorie de l’équilibre économique général en économie de marché)
1988: Maurice Allais (théorie des marchés et l’utilisation efficace des ressources)
2014: Jean Tirole (analyse de la puissance de marché et de la régulation)

Moins le risque est grand, plus les spéculateurs fuient.
(Maurice Allais)




Sur la toile:


Beaux-arts, Sélection

Impression soleil levant, de Claude Monet ?

Citations, culture, promotions: ,

Le tableau qui a donné son nom au mouvement impressionniste, à voir au musée Marmottan Monet, à Paris.

Claude Monet, 1872.




Sur la toile:


Litterature, Sélection

Les 15 premiers Français lauréats du prix Nobel de littérature ?


1901: Sully Prudhomme
1904: Frédéric Mistral
1915: Romain Rolland
1921: Anatole France
1927: Henri Bergson
1937: Roger Martin du Gard
1947: André Gide
1952: François Mauriac
1957: Albert Camus
1960: Saint-John Perse
1964: Jean-Paul Sartre (prix décliné)
1985: Claude Simon
2000: Gao Xingjian
2008: Jean-Marie Gustave Le Clézio
2014: Patrick Modiano




Sur la toile:


Nouvelle, Sélection

Le Petit Fût 2/2 ?

Citations, culture, promotions: ,

La mère Magloire demeura sougeuse. Elle ne dormit pas la nuit suivante. Pendant quatre jours, elle eut une fièvre d’hésitation. Elle flairait bien quelque chose de mauvais pour elle là-dedans, mais la pensée des trente écus par mois, de ce bel argent sonnant qui s’en viendrait couler dans son tablier, qui lui tomberait comme ça du ciel, sans rien faire, la ravageait de désir.

Alors elle alla trouver le notaire et lui conta son cas. Il lui conseilla d’accepter la proposition de Chicot. Mais en demandant cinquante écus de cent sous au lieu de trente, sa ferme valant, au bas mot soixante mille francs.

– Si vous vivez quinze ans, disait le notaire, il ne la payera encore, de cette façon, que quarante-cinq mille francs.

La vieille frémit à cette perspective de cinquante écus de cent sous par mois; mais elle se méfiait toujours, craignant mille choses imprévues, des ruses cachées, et elle demeura jusqu’au soir à poser des questions, ne pouvant se décider à partir. Enfin, elle ordonna de préparer l’acte, et elle rentra troublée comme si elle eût bu quatre pots de cidre nouveau.

Quand Chicot vint pour savoir la réponse, elle se fit longtemps prier, déclarant qu’elle ne voulait pas, mais rongée par la peur qu’il ne consentît point à donner les cinquante pièces de cent sous. Enfin, comme il insistait, elle énonça ses prétentions.

Il eut un sursaut de désappointement et refusa. Alors, pour le convaincre, elle se mit à raisonner sur la durée probable de sa vie.

— Je n’en ai pas pour pu de cinq à six ans pour sûr. Me v’là sur mes soixante-treize, et pas vaillante avec ça. L’aut’ e soir, je crûmes que j’allais passer. Il me semblait qu’on me vidait l’ corps, qu’il a fallu me porter à mon lit.

Mais Chicot ne se laissait pas prendre.

– Allons, allons, vieille pratique, vous êtes solide comme l’ clocher d’ l’église. Vous vivrez pour le moins cent dix ans. C’est vous qui m’enterrerez, pour sûr.

Tout le jour fut encore perdu en discussions. Mais, comme la vieille ne céda pas, l’aubergiste, à la fin, consentir à donner les cinquante écus.

Ils signèrent l’acte le lendemain. Et la mère Magloire exigea dix écus de pots de vin.

Trois ans s`écoulèrent. La bonne femme se portait comme un charme. Elle paraissait n’avoir pas vieilli d’un jour, et Chicot se désespérait. Il lui semblait, à lui, qu’il payait cette rente depuis un demi-siècle, qu’il était trompé, floué, ruiné. Il allait de temps en temps rendre visite à la fermière, comme on va voir, en juillet, dans les champs, si les blés sont mûrs pour la faux. Elle le recevait avec une malice dans le regard. On eût dit qu’elle se félicitait du bon tour qu’elle lui avait joué; et il remontait bien vite dans son tilbury en murmurant :

— Tu ne crèveras donc point, carcasse!

Il ne savait que faire. Il eût voulu l’étrangler en la voyant. Il la haïssait d’une haine féroce, sournoise, d’une haine de paysan volé.

Alors il chercha des moyens.

Un jour enfin, il s’en revint la voir en se frottant les mains, comme il faisait la première fois lorsqu’il lui avait proposé le marché.

Et après avoir causé quelques minutes :

– Dites donc, la mère, pourquoi que vous ne v’ nez point dîner à la maison, quand vous passez à Épreville? On en jase; on dit comme ça que j’ sommes pu amis, et ça me fait deuil. Vous savez, chez mé, vous ne payerez point. J’ suis pas regardant à un dîner. Tant que le cœur vous en dira, v’ nez sans retenue, ça m’ fera plaisir.

La mère Magloire ne se le fit point répéter, et le surlendemain, comme elle allait au marché dans sa carriole conduite par son valet Célestin, elle mit sans gêne son cheval à l’écurie chez maître Chicot, et réclama le dîner promis.

L’aubergiste radieux, la traita comme une dame, lui servit du poulet, du boudin, de l’andouille, du gigot et du lard au choux. Mais elle ne mangea presque rien, sobre depuis son enfance, ayant toujours vécu d’un peu de soupe et d’une croûte de pain beurrée.

Chicot insistait, désappointé. Elle ne buvait pas non plus. Elle refusa de prendre du café.

Il demanda :

– Vous accepterez toujours un petit verre.

– Ah! pour ça, oui. je ne dis pas non.

Et il cria de tous ses poumons, à travers l`auberge :

– Rosalie, apporte la fine, la surfine, le fil-en- dix.

Et la servante apparut, tenant une longue bouteille ornée d’une feuille de vigne en papier.

Il emplit deux petits verres.

– Goutez ça, la mère. c’est de la fameuse.

Et la bonne femme se mit à boire tout doucement, à petites gorgées, faisant durer le plaisir. Quand elle eut vidé son verre, elle l’égoutta, puis déclara:

— Ça, oui, c’est de la fine. Elle n’avait point fini de parler que Chicot lui en versait un second coup. Elle voulut refuser, mais il était trop tard, et elle le dégusta longuement, comme le premier.

Il voulut alors lui faire accepter une troisième tournée, mais elle résista. Il insistait :

– Ça, c’est du lait, voyez- vous; mé, j’en bois dix, douze, sans embarras. ça passe comme du sucre. Rien au ventre, rien à la tête; on dirait que ça s’évapore sur la langue. Y et rien de meilleur pour la santé! Comme elle avait bien envie, elle céda, mais elle n’en prit que la moitié du verre.

Alors Chicot, dans un élan de générosité, s’écria :

– T’ nez,puisqu’elle vous plaît, j’ vas vous en donner un p’ tit fût, histoire de vous montrer que j’ sommes toujours une paire d`amis.

La bonne femme ne dit pas non et s’en alla un peu grise.

Le lendemain, l’aubergiste entra dans la cour de la mère Magloire, puis tira du fond de sa voiture une petite barrique cerclée de fer. Puis il voulut lui faire goûter le contenu, pour prouver que c’était bien la même fine; et, quand ils eurent encore bu chacun trois verres, il déclara, en s’en allant :

— Et puis, vous savez, quand n’y en aura pu, y en a encore; n’ vous gênez point. je n’ suis pas regardant. Pu tôt que ce sera fini, pu que je serai content.

Et il remonta dans son tilbury.

Il revint quatre jours plus tard. La vieille était devant sa porte, occupée à couper le pain de la soupe.

Il s’approcha, lui dit bonjour, lui parla dans le nez, histoire de sentir son haleine. Et il reconnut un souffle d’alcool. Alors son visage s’éclaira.

—— Vous m’offrirez bien un verre de fil ? dit-il. Et ils trinquèrent deux ou trois fois.

Mais bientôt le bruit courut dans la contrée que la Mère Magloire s’ivrognait toute seule. On la ramassait tantôt dans sa cuisine, tantôt dans sa cour, tantôt dans les chemins des environs, et il fallait la reporter chez elle, inerte comme un cadavre.

Chicot n’allait plus chez elle, et, quand on lui parlait de la paysanne, il murmurait avec un visage triste :

— C’est-il pas malheureux, à son âge, d`avoir pris c’ t’ habitude-là? Voyez—vous, quand on est vieux, y a pas de ressource. Ça finira bien par lui jouer un mauvais tour ! Ça lui joua un mauvais tour, en effet. Elle mourut l’hiver suivant, vers la Noël, étant tombée, saoûle, dans la neige.

Et maître Chicot hérita de la ferme, en déclarant:

– C’ te manante, si alle s’était point boissonnée, alle en avait bien pour dix ans de plus.




Sur la toile:





Sélection ? YouTube
Sélection ? Wikipedia
Sélection ? études
Sélection ? citations
Sélection ? commentaires
Sélection ? expositions
Sélection ? francophonie
Sélection ? guides
Sélection ? histoire
Sélection ? livres
Sélection ? monuments
Sélection ? musées
Sélection ? photos
Sélection ? spectacles
Sélection ? videos