Cocorico ! Sélection




Nouvelle, Sélection

Le Petit Fût (1) ?

Citations, culture, promotions: ,

  • A A A
  • Maitre Chicot, l’aubergiste d`Épreville, arrêta son tilbury devant la ferme de la mère Magloire. C’était un grand gaillard de quarante ans, rouge et ventru, et qui passait pour être malicieux.

    Il attacha son cheval au poteau de la barrière, puis il pénétra dans la cour. Il possédait un bien attenant aux terres de la vieille, qu’il convoitait depuis longtemps. Vingt fois il avait essayé de les acheter, mais la mère Magloire s’y refusait avec obstination.

    - J’y siens née, j’y mourrai, disait-elle.

    Il la trouva épluchant des pommes de terre devant sa porte. Agée de soixante-douze ans, elle était sèche ridée, courbée, mais infatigable comme une jeune fille. Chicot lui tapa dans le dos avec amitié, puis s’assit près d`elle sur un escabeau.

    - Eh bien! la mère, et c` te santé, toujours bonne ?

    - Pas trop mal, et vous, mait’ Prosper?

    — Eh! eh ! quéques douleurs; sans ça, ce s’ rait à satisfaction.

    - Allons, tant mieux!

    Et elle ne dit plus rien. Chicot la regardait accomplir sa besogne. Ses doigts crochus, noués, durs comme des pattes de crabe, saisissaient à la façon de pinces les tubercules grisâtres dans une manne, et vivement elle les faisait tourner, enlevant de longues bandes de peau sous la lame d’un vieux couteau qu’elle tenait de l’autre main. Et, quand la pomme de terre était devenue toute jaune, elle la jetait dans un seau d’eau. Trois poules hardies s’en venaient l’une après l’autre jusque dans ses jupes ramasser les épluchures, puis se sauver à toutes pattes, portant au bec leur butin.

    Chicot semblait gêné, hésitant, anxieux, avec quelque chose sur la langue qui ne voulait pas sortir. A la fin, il se décida :

    —— Dites donc, mère Magloire… — Qué qu’ i a pour votre service? – C’ te ferme, vous n’ voulez toujours point m’ la vendre ?

    — Pour ça, non. N’y comptez point. C’est dit, c’est dit, n’y r’ venez pas.

    - C’est qu’ j’ai trouvé un arrangement qui f’ rait notre affaire à tous les deux.

    — Qué qu’ c’est?

    - Le v’ la.Vous m’ la vendez, et pi vous la gardez tout d’ même. Vous n’y êtes point? Suivez ma raison.

    La vieille cessa d’éplucher ses légumes et fixa sur l’aubergiste ses yeux vifs sous leurs paupières fripées.

    Il reprit :

    - Je m`explique. J’ vous donne, chaque mois cent cinquante francs. Vous entendez bien : chaque mois j’ vous apporte ici, avec mon tilbury, trente écus de cent sous. Et pi n’y a rien de changé de plus, rien de rien; vous restez chez vous, vous n’ vous occupez point de mé, vous n’ me d’ vez rien. Vous n’ faites que prendre mon argent. Ça vous va-t-il ?

    Il la regardait d’un air joyeux, d’un air de bonne humeur.

    La vieille le considérait avec méfiance, cherchant le piège. Elle demanda : – Ca, c’est pour mé; mais pour vous, c’ te ferme, ça ni vous la donne point?

    Il reprit :

    - N’ vous tracassez point de ça. Vous restez tant que l’ bon Dieu vous laissera vivre. Vous êtes chez vous. Seulement vous m’ ferez un p’ tit papier chez l’ notaire pour qu’après vous ça me revienne. Vous n’avez point d’éfants, rien qu’ des neveux que vous n`y tenez guère. Ça vous va-t-il? Vous gardez votre bien votre vie durant, et j’ vous donne trente écus de cent sous par mois. C’est tout gain pour vous.

    La vieille demeurait surprise, inquiète, mais tentée. Elle répliqua :

    - Je n’ dis point non. Seulement, j’ veux m’ faire une raison là-dessus. Rev’ nez causer d’ça dans l’courant d’ l’autre semaine. J’ vous f’ rai une réponse d’ mon idée.

    Et maître Clicot s’en alla, content comme un roi qui vient de conquérir un empire.


    Abc Hotel France - idées et promotions

    Sur la toile:


    Sélection, Sport

    Le premier but de l’histoire de la Coupe du monde de football a été marqué par la France ?

    Citations, culture, promotions:

  • A A A
  • 1930, en Uruguay: 1er but marqué par la France.
    1958, en Suède:  3e place pour la France.
    1982, en Espagne: 4e place pour la France.
    1986, au Mexique: 3e place pour la France.
    1998, en France: la France vainqueur de la Coupe du monde.
    2006, en Allemagne: finaliste de la Coupe du monde, face à l’Italie.

    Quand j’ai marqué ce but, j’ai eu une joie simple, celle d’un buteur normal avec ses coéquipiers. On a dû tout juste s’embrasser ou se taper dans la main avant de reprendre le jeu. Sur le coup, je ne me suis même pas posé la question de savoir si c’était le premier but du Mondial. Je n’ai pas réalisé.

    (Lucien Laurent, premier buteur de l’histoire de la Coupe du monde, en 1930)


    Abc Hotel France - idées et promotions

    Sur la toile:


    Education, Sélection

    Les 5 grands sujets du bac philo 2014 ?

    Citations, culture, promotions:

  • A A A
  • L’artiste est-il maître de son oeuvre ?
    Suffit-il d’avoir le choix pour être libre ?
    Doit-on tout faire pour être heureux ?
    Les œuvres éduquent-elles notre perception ?
    Pourquoi chercher à se connaître soi-même ?


    Abc Hotel France - idées et promotions

    Sur la toile:


    Cinéma, Sélection

    10 actrices françaises primées au festival de Cannes ?


  • A A A
  • 1946: Michèle Morgan dans La Symphonie pastorale de Jean Delannoy
    1959: Simone Signoret dans Les Chemins de la haute ville (Room at the Top) de Jack Clayton
    1960: Jeanne Moreau dans Moderato cantabile de Peter Brook
    1980: Anouk Aimée dans Le Saut dans le vide (Salto nel vuoto) de Marco Bellocchio
    1981: Isabelle Adjani dans Quartet de James Ivory et dans Possession d’Andrzej Zulawski
    1991: Irène Jacob dans La Double Vie de Véronique de Krzysztof Kieślowski
    2001: Isabelle Huppert dans La Pianiste (Die Klavierspielerin) de Michael Haneke
    2009: Charlotte Gainsbourg dans Antichrist de Lars von Trier
    2010: Juliette Binoche dans Copie conforme d’Abbas Kiarostami
    2013: Bérénice Bejo dans Le Passé de Asghar Farhadi

    (liste non limitative)


    Un hôtel pas cher Cannes ? hôtels recommandés, au meilleur prix garanti


    Sur la toile:


    Litterature, Nouvelle, Sélection

    Un dilemme, Joris-Karl Huysmans, chapitre VI ?

    Citations, culture, promotions: ,

  • A A A
  • Huit jours après le retour de Maître Le Ponsart à Beauchamp, M. Lambois se promenait dans son salon, en consultant d’un air inquiet la pendule.

    Enfin ! dit-il, entendant un coup de sonnette, et il se précipita dans le vestibule où, plus placide que jamais, le notaire accrochait son paletot à une tête de cerf.

    — Ah ça, voyons, qu’est-ce qu’il y a ? dit-il, en suivant M. Lambois dans le salon où une table de whist était prête.

    — Il y a que j’ai reçu une lettre de Paris, relative à cette fille !

    — Ce n’est que cela, fit Maître Le Ponsart dont la bouche se plissa, dédaigneuse ; je croyais qu’il s’agissait de faits plus graves.

    Cette assurance allégea visiblement M. Lambois.

    — Lisons cette lettre avant que ces messieurs n’arrivent, reprit le notaire, en regardant de côté les quatre chaises symétriquement rangées devant la table.

    Il chaussa ses lunettes, s’assit près d’un flambeau de jeu et il tenta de déchiffrer un griffonnage écrit avec une encre aquatique, très claire, sur un papier très glacé, qui buvait par places.

    Monsieur,

    « J’ose prendre la liberté d’écrire à votre bon cœur, en vous suppliant de vouloir bien prendre part à ma situation. Depuis que Monsieur Ponsart est venu et a emporté les meubles, Sophie qui n’avait plus un endroit pour reposer sa tête a été recueillie chez moi, comme l’enfant de la maison ; et elle en était digne, Monsieur, par son bon cœur, bien que Monsieur Ponsart ne lui ait pas rendu la justice qu’elle croyait, mais tout le monde ne peut pas être louis d’or et plaire à tout le monde…

    — Quel style ! s’exclama le notaire. Mais sautons cet inutile verbiage et arrivons au fait ! Ah ! nous y voilà !

    « Sophie a eu une fausse couche bien malheureuse ; elle était dans l’arrière-boutique où que je prépare mes petites affaires pour que la boutique où l’on entre soit toujours propre, quand elle été prise de douleurs ; Madame Dauriatte…

    — Qui est-ce, Madame Dauriatte ? demanda M. Lambois.

    Le notaire fit signe qu’il ignorait jusqu’au nom de cette dame et poursuivit :

    « Madame Dauriatte n’a pas cru d’abord qu’il y allait avoir une fausse couche ; elle pensait que le coup d’avoir été chassée par Monsieur Ponsart lui avait tourné les sangs et elle est allée chez l’herboriste chercher du sureau pour l’échauder et faire respirer à Sophie la fumée, qui enléverait l’eau qu’elle devait avoir dans la tête. Mais les douleurs étaient dans le ventre et elle souffrait tant qu’elle criait à étrangler ; alors, j’ai été prise de peur et j’ai couru à la rue des Canettes chez une sage-femme que j’ai ramenée et qui a dit que c’était une fausse couche. Elle a demandé si elle avait tombé ou si elle avait bu de l’absinthe ou de l’armoise ; je lui ai dit que non, mais qu’elle avait eu une grosse peine…

    — Au fait ! passons ce fatras, dit M. Lambois impatienté ; nous n’en sortirons pas avant l’arrivée des amis et il est inutile de les mettre au courant de cette sotte affaire.

    Maître Le Ponsart sauta toute une page et reprit :

    — « Elle est morte, comme cela, et l’enfant ne vaut pas mieux ; alors comme j’avais mis ma croix de cou et mes boucles d’oreilles en gage, j’ai payé la pharmacie et la sage-femme, mais je n’ai plus d’argent et Madame Dauriatte non plus, car elle n’en a jamais.

    « Aussi, je vous supplie à deux genoux, mon bon Monsieur, de ne pas m’abandonner, je vous prie qu’elle ne soit pas dans la fosse commune comme un pauvre chien. Monsieur Jules qui l’aimait tant pleurerait à la savoir si malheureuse ; je vous prie, envoyez-moi l’argent pour l’enterrer.

    « En comptant sur votre générosité… Bon et et caetera, dit le notaire — et c’est signé : Veuve Champagne. »

    M. Lambois et Maître Le Ponsart se regardèrent ; puis, sans dire mot, le notaire haussa les épaules, s’approcha de la cheminée, activa les flammes, plaça la lettre de Madame Champagne au bout des pincettes et, tranquillement, la regarda brûler.

    — Classée, comme n’étant susceptible d’aucune suite, dit-il, en se redressant et en remettant les pincettes en place.

    — C’est trois sous de timbre qu’elle a bien inutilement dépensés, remarqua M. Lambois que la placidité de son beau-père achevait de rassurer.

    — Enfin, reprit Maître Le Ponsart, cette mort clôt le débat. Et d’un ton indulgent, il ajouta :

    — En bonne conscience, nous ne pouvons plus lui en vouloir à la pauvre fille, malgré tout le tintouin qu’elle nous a donné.

    — Non, certes, aucun de nous ne voudrait la mort du pêcheur. Et, après un temps de silence, M. Lambois insinua : Cependant il faut avouer que notre bienveillance, pour son souvenir, est peut-être entachée d’égoïsme, car enfin, si nous n’avons plus rien à craindre de cette fille, qui sait si, au cas où elle eût vécu, elle n’aurait pas de nouveau jeté le grappin sur un fils de famille ou semé la zizanie dans un ménage.

    — Oh ! à coup sûr, répondit Maître Le Ponsart la mort de cette femme n’est pas bien regrettable ; mais, vous savez, pour le malheur des honnêtes gens, après celle-là, une autre ; une de perdue…

    — Dix de retrouvées, ajouta M. Lambois, et il compléta cette oraison funèbre, par un hochement attristé de la tête.


    Un hôtel pas cher Paris ? hôtels recommandés, au meilleur prix garanti


    Sur la toile:





    Sélection ? YouTube
    Sélection ? Wikipedia
    Sélection ? études
    Sélection ? citations
    Sélection ? commentaires
    Sélection ? expositions
    Sélection ? francophonie
    Sélection ? guides
    Sélection ? histoire
    Sélection ? livres
    Sélection ? monuments
    Sélection ? musées
    Sélection ? photos
    Sélection ? spectacles
    Sélection ? videos
    Les prix Goncourt les plus célèbres ? Les maîtresses de Louis XIV, par ordre alphabétique  ? Et Dieu créa la femme ? Voyelles d’Arthur Rimbaud ? Les 3 premiers Français prix Nobel d’économie ? Impression soleil levant, de Claude Monet ? Les 15 premiers Français lauréats du prix Nobel de littérature ? Le Petit Fût (2) ? Le Petit Fût (1) ? Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant ? Les Hasards heureux de l’escarpolette ? Foucault: le pouvoir liant et immobilisant, une histoire jupitérienne ? Le premier but de l’histoire de la Coupe du monde de football a été marqué par la France ? Les peintres français les plus célèbres? Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?