Cocorico ! Fables



Fables

L’Education

Citations, culture, promotions: ,

  • A A A
  • Laridon & CeÅ¿ar, freres dont l’origine
    Venoit de chiens fameux, beaux, bien faits & hardis,
    À deux maiſtres divers échûs au temps jadis,
    Hantoient, l’un les foreſts, & l’autre la cuiſine.
    Ils avoient eu d’abord chacun un autre nom :
    Mais la diverſe nourriture
    Fortifiant en l’un cette heureuſe nature,
    En l’autre l’alterant, un certain marmiton
    Nomma celuy-cy Laridon :
    Son frere ayant couru mainte haute avanture,
    Mis maint Cerf aux abois, maint Sanglier abatu,
    Fut le premier Ceſar que la gent chienne ait eu.
    On eut ſoin d’empeſcher qu’une indigne maiſtreſſe
    Ne fiſt en ſes enfans dégenerer ſon ſang :
    Laridon negligé témoignoit ſa tendreſſe
    À l’objet le premier paſſant.
    Il peupla tout de ſon engeance :
    Tourne-broches par luy rendus communs en France
    Y font un corps à part, gens fuyans les hazards,
    Peuple antipode des Ceſars.
    On ne ſuit pas toujours ſes ayeux ny ſon pere :
    Le peu de ſoin, le temps, tout fait qu’on dégenere :
    Faute de cultiver la nature & Å¿es dons,
    Ô combien de Ceſars deviendront Laridons !


    Abc Hotel France - idées et promotions

    Sur la toile:


    Fables, Population

    Le Rat de ville et le Rat des champs

    Citations, culture, promotions: , , ,

  • A A A
  • Autrefois le rat des villes
    Invita le rat des champs,
    D’une façon fort civile,
    À des reliefs d’ortolans.

    Sur un tapis de Turquie
    Le couvert se trouva mis.
    Je laisse à penser la vie
    Que firent ces deux amis.

    Le régal fut fort honnête :
    Rien ne manquait au festin ;
    Mais quelqu’un troubla la fête
    Pendant qu’ils étaient en train.

    À la porte de la salle
    Ils entendirent du bruit :
    Le rat de ville détale,
    Son camarade le suit.

    Le bruit cesse, on se retire :
    Rats en campagne aussitôt ;
    Et le citadin de dire :
    « Achevons tout notre rôt.

    - C’est assez, dit le rustique ;
    Demain vous viendrez chez moi.
    Ce n’est pas que je me pique
    De tous vos festins de roi ;

    Mais rien ne vient m’interrompre :
    Je mange tout à loisir.
    Adieu donc. Fi du plaisir
    Que la crainte peut corrompre ! »

    Jean de La Fontaine, Fables, Livre I, 9


    Abc Hotel France - idées et promotions

    Sur la toile:





    • Page 2 sur 2
    • <
    • 1
    • 2
    Fables ? YouTube
    Fables ? Wikipedia
    Fables ? études
    Fables ? citations
    Fables ? commentaires
    Fables ? expositions
    Fables ? francophonie
    Fables ? guides
    Fables ? histoire
    Fables ? livres
    Fables ? monuments
    Fables ? musées
    Fables ? photos
    Fables ? spectacles
    Fables ? videos
    André_Malraux Alphonse_Daudet Orthographe_recommandee Gérardmer-Vosges Prosper_Merimee_5_ans Charles-Baudelaire Toulouse-Lautrec_Le_marchand_de_marrons image Manet_Dejeuner_sur_herbe Louvre_Fra_Diamante_Nativite