Fables

Le Loup et l’Agneau

Citations, culture, promotions:

  • A A A
  • La raison du plus fort est toujours la meilleure :
    Nous l’allons montrer tout Ă  l’heure.
    Un Agneau se désaltérait
    Dans le courant d’une onde pure.
    Un Loup survient Ă  jeun qui cherchait aventure,
    Et que la faim en ces lieux attirait.
    Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
    Dit cet animal plein de rage :
    Tu seras châtié de ta témérité.
    - Sire, rĂ©pond l’Agneau, que votre MajestĂ©
    Ne se mette pas en colère ;
    Mais plutĂ´t qu’elle considère
    Que je me vas désaltérant
    Dans le courant,
    Plus de vingt pas au-dessous d’Elle,
    Et que par conséquent, en aucune façon,
    Je ne puis troubler sa boisson.
    - Tu la troubles, reprit cette bĂŞte cruelle,
    Et je sais que de moi tu mĂ©dis l’an passĂ©.
    - Comment l’aurais-je fait si je n’Ă©tais pas nĂ© ?
    Reprit l’Agneau, je tette encor ma mère.
    - Si ce n’est toi, c’est donc ton frère.
    - Je n’en ai point. – C’est donc quelqu’un des tiens :
    Car vous ne m’Ă©pargnez guère,
    Vous, vos bergers, et vos chiens.
    On me l’a dit : il faut que je me venge.
    LĂ -dessus, au fond des forĂŞts
    Le Loup l’emporte, et puis le mange,
    Sans autre forme de procès.

    Jean de La Fontaine


    Abc Hotel France - idées et promotions

    Sur la toile:


    Fables

    La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf

    Citations, culture, promotions: , , , ,

  • A A A
  • Une Grenouille vit un Boeuf
    Qui lui sembla de belle taille.
    Elle, qui n’Ă©tait pas grosse en tout comme un oeuf,
    Envieuse, s’Ă©tend, et s’enfle, et se travaille,
    Pour Ă©galer l’animal en grosseur,
    Disant : “Regardez bien, ma soeur ;
    Est-ce assez ? dites-moi ; n’y suis-je point encore ?
    - Nenni. – M’y voici donc ? – Point du tout. – M’y voilĂ  ?
    - Vous n’en approchez point. “La chĂ©tive pĂ©core
    S’enfla si bien qu’elle creva.
    Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
    Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
    Tout petit prince a des ambassadeurs,
    Tout marquis veut avoir des pages.

    (Jean de La Fontaine)


    Abc Hotel France - idées et promotions

    Sur la toile:


    Fables

    Les deux Amis

    Citations, culture, promotions: , ,

  • A A A
  • Deux vrais amis vivoient au Monomotapa ;
    L’un ne possédoit rien qui n’appartînt à l’autre.
    Les amis de ce pays-lĂ 
    Valent bien, dit-on, ceux du nĂ´tre.
    Une nuit que chacun s’occupoit au sommeil,
    Et mettait à profit l’absence du soleil,
    Un de nos deux amis sort du lit en alarme ;
    Il court chez son intime, Ă©veille les valets
    Morphée avoit touché le seuil de ce palais.
    L’ami couché s’étonne, il prend sa bourse, il s’arme,
    Vient trouver l’autre et dit : Il vous arrive peu
    De courir quand on dort ; vous me paroissiez homme
    À mieux user du temps destiné pour le somme :
    N’auriez-vous point perdu tout votre argent au jeu ?
    En voici. S’il vous est venu quelque querelle,
    J’ai mon épée ; allons. Vous ennuyez-vous point
    De coucher toujours seul ? Une esclave assez belle
    Étoit à mes côtés : voulez-vous qu’on l’appelle ?
    Non, dit l’ami ; ce n’est ni l’un ni l’autre point :
    Je vous rends grâce de ce zèle.
    Vous m’êtes, en dormant, un peu triste apparu :
    J’ai craint qu’il ne fût vrai ; je suis vite accouru.
    Ce maudit songe en est la cause.

    Qui d’eux aimoit le mieux ? Que t’en semble, lecteur ?
    Cette difficulté vaut bien qu’on la propose.
    Qu’un ami véritable est une douce chose !
    Il cherche vos besoins au fond de votre cœur ;
    Il vous Ă©pargne la pudeur
    De les lui découvrir vous-même :
    Un songe, un rien, tout lui fait peur,
    Quand il s’agit de ce qu’il aime.


    Abc Hotel France - idées et promotions

    Sur la toile:


    Fables

    Le Loup et le Chien ?

    Citations, culture, promotions:

  • A A A
  • Un Loup n’avait que les os et la peau ;
    Tant les chiens faisaient bonne garde.
    Ce Loup rencontre un Dogue aussi puissant que beau,
    Gras, poli, qui s’était fourvoyé par mégarde.
    L’attaquer, le mettre en quartiers,
    Sire Loup l’eût fait volontiers.
    Mais il fallait livrer bataille ;
    Et le Mâtin était de taille
    À se défendre hardiment.
    Le Loup donc l’aborde humblement,
    Entre en propos, et lui fait compliment
    Sur son embonpoint qu’il admire.
    « Il ne tiendra qu’à vous beau Sire,
    D’être aussi gras que moi, lui repartit le Chien.
    Quittez les bois, vous ferez bien :
    Vos pareils y sont misérables,
    Cancres, haires, et pauvres diables,
    Dont la condition est de mourir de faim.
    Car quoi ? Rien d’assuré ; point de franche lippée ;
    Tout à la pointe de l’épée.
    Suivez-moi ; vous aurez un bien meilleur destin. »
    Le Loup reprit : « Que me faudra-t-il faire ?
    — Presque rien, dit le Chien ; donner la chasse aux gens
    Portants bâtons, et mendiants ;
    Flatter ceux du logis, à son Maître complaire :
    Moyennant quoi votre salaire
    Sera force reliefs de toutes les façons ;
    Os de poulets, os de pigeons ;
    Sans parler de mainte caresse. »
    Le Loup déjà se forge une félicité
    Qui le fait pleurer de tendresse.
    Chemin faisant, il vit le col du Chien pelé :
    « Qu’est-ce là ? lui dit-il. — Rien. — Quoi ? rien ? — Peu de chose.
    — Mais encor ? — Le collier dont je suis attaché
    De ce que vous voyez est peut-ĂŞtre la cause.
    — Attaché ? dit le Loup ; vous ne courez donc pas
    Où vous voulez ? — Pas toujours, mais qu’importe ?
    — Il importe si bien, que de tous vos repas
    Je ne veux en aucune sorte,
    Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor. »
    Cela dit, maître Loup s’enfuit, et court encor.

    (Jean de La Fontaine)


    Abc Hotel France - idées et promotions

    Sur la toile:


    Fables

    Le Renard et les raisins

    Citations, culture, promotions: , , , , ,

  • A A A
  • lerenardetlesraisins.jpg

    Certain renard gascon, d’autres disent normand,
    Mourant presque de faim, vit au haut d’une treille
    Des raisins mûrs apparemment,
    Et couverts d’une peau vermeille.
    Le galand en eut fait volontiers un repas;
    Mais comme il n’y pouvait point atteindre:
    «Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats.»

    Fit-il pas mieux que de se plaindre?


    Abc Hotel France - idées et promotions

    Sur la toile:





    • Page 1 sur 2
    • 1
    • 2
    • >
    Fables ? YouTube
    Fables ? Wikipedia
    Fables ? études
    Fables ? citations
    Fables ? commentaires
    Fables ? expositions
    Fables ? francophonie
    Fables ? guides
    Fables ? histoire
    Fables ? livres
    Fables ? monuments
    Fables ? musées
    Fables ? photos
    Fables ? spectacles
    Fables ? videos
    Un dilemne, Joris-Karl Huysmans, chapitre IV ? Election des conseillers municipaux dans les communes de plus de 3 500 habitants? Une visite littĂ©raire au musĂ©e Gustave-Moreau ? Un dilemne, Joris-Karl Huysmans, chapitre III ? La CrimĂ©e ? J’y suis, j’y reste ! Un dilemme, Joris-Karl Huysmans, chapitre II Elections municipales: dates et dĂ©but de la campagne Ă©lectorale ? Un dilemme, Joris-Karl Huysmans, chapitre I Mon cĹ“ur, lassĂ© de tout, mĂŞme de l’espĂ©rance… Le palmarès des villes les plus demandĂ©es de France (janvier 2014) ? Quel monstre est-ce, que cette goutte de semence ? La rĂ©serve parlementaire en question ? Election du maire de Paris ? Au Bon MarchĂ©, le premier grand magasin ? Les Maisons Erik Satie Ă  Honfleur ?

    Balnéo, thalasso, spa ?



    RSSSubscribe via RSS