Cocorico ! Erotisme



Erotisme, Sélection, Société, Théâtre

Couvrez ce sein que je ne saurais voir…

Citations, culture, promotions: , ,

TARTUFFE

Couvrez ce sein que je ne saurais voir.
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.

DORINE

Vous ĂŞtes donc bien tendre Ă  la tentation ;
Et la chair sur vos sens fait grande impression !
Certes je ne sais pas quelle chaleur vous monte :
Mais Ă  convoiter, moi, je ne suis point si prompte :
Et je vous verrais nu du haut jusques en bas,
Que toute votre peau ne me tenterait pas.

— Molière, Tartuffe, acte III, scène II, vers 858-868

(Iconographie: Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, détail, musée du Louvre)




Sur la toile:


Beaux-arts, Erotisme

Les Hasards heureux de l’escarpolette ?

Citations, culture, promotions:

Je dĂ©sirerais que vous peignissiez Madame sur une escarpolette qu’un Ă©vĂŞque mettrait en branle. Vous me placerez de façon, moi, que je sois Ă  portĂ©e de voir les jambes de cette belle enfant et mieux mĂŞme, si vous voulez Ă©gayer votre tableau.

(baron de Saint-Jullien, receveur général des finances du clergé, qui commanda le tableau à Fragonard)




Sur la toile:


Erotisme, Poésie, Sélection

RĂŞvĂ© pour l’hiver ?

Citations, culture, promotions:

Ă€ Elle.

L’hiver, nous irons dans un petit wagon rose
Avec des coussins bleus.
Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose
Dans chaque coin moelleux.

Tu fermeras l’œil, pour ne point voir, par la glace,
Grimacer les ombres des soirs,
Ces monstruosités hargneuses, populace
De démons noirs et de loups noirs.

Puis tu te sentiras la joue égratignée…
Un petit baiser, comme une folle araignée,
Te courra par le cou…

Et tu me diras : « Cherche ! », en inclinant la tête ;
— Et nous prendrons du temps, à trouver cette bête !
— Qui voyage beaucoup…

En wagon, le 7 octobre 1870.

Arthur Rimbaud.




Sur la toile:


Erotisme, Sélection, Sexualité

La plus célèbre lettre codée de la littérature française ?

Citations, culture, promotions: , ,

Lettre de George Sand Ă  Alfred de Musset

Cher ami,

Je suis toute Ă©mue de vous dire que j’ai
bien compris l’autre jour que vous aviez
toujours une envie folle de me faire
danser. Je garde le souvenir de votre
baiser et je voudrais bien que ce soit
une preuve que je puisse être aimée
par vous. Je suis prĂŞte Ă  montrer mon
affection toute désintéressée et sans cal-
cul, et si vous voulez me voir ainsi
vous dévoiler, sans artifice, mon âme
toute nue, daignez me faire visite,
nous causerons et en amis franchement
je vous prouverai que je suis la femme
sincère, capable de vous offrir l’affection
la plus profonde, comme la plus Ă©troite
amitié, en un mot : la meilleure épouse
dont vous puissiez rĂŞver. Puisque votre
âme est libre, pensez que l’abandon ou je
vis est bien long, bien dur et souvent bien
insupportable. Mon chagrin est trop
gros. Accourrez bien vite et venez me le
faire oublier. A vous je veux me sou-
mettre entièrement.

Votre poupée

La rĂ©ponse d’Alfred De Musset…

Quand je mets Ă  vos pieds un Ă©ternel hommage,
Voulez-vous qu’un instant je change de visage ?
Vous avez capturĂ© les sentiments d’un coeur
Que pour vous adorer forma le créateur.
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n’ose dire.
Avec soin de mes vers lisez les premiers mots,
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

Alfred de Musset

La rĂ©ponse de George…

Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

George Sand




Sur la toile:





Erotisme ? YouTube
Erotisme ? Wikipedia
Erotisme ? études
Erotisme ? citations
Erotisme ? commentaires
Erotisme ? expositions
Erotisme ? francophonie
Erotisme ? guides
Erotisme ? histoire
Erotisme ? livres
Erotisme ? monuments
Erotisme ? musées
Erotisme ? photos
Erotisme ? spectacles
Erotisme ? videos