Bayrou premier ministre ?

– Le ticket de l’après-législatives ?
– un retour à la France des artisans, des commerçants, des entrepreneurs ?
– une tendance de fond irréristible ?
– à l’abri des sondages ?




Faut-il ou non s’indigner ?

– Tu as vu ? Les Espagnols et les Grecs ont lu le bouquin de Stéphane Hessel…
– Quel bouquin ? (qui est Stéphane Hessel ?)
– Indignez-vous !
– Ouais, j’en ai entendu parler…
– Ils ont raison, il ne faut pas accepter des dettes qui n’ont été contractées par le peuple !
– Par qui ont-elles été contractées ?
– Par les hommes politiques et les financiers mondialistes !
– Qu’est-ce que ça change pour nous ?
– On n’a pas à rembourser des dettes qu’on n’a pas voulues !
– Mais qui va les rembourser ?
– On s’en fiche, c’est pas notre problème, les banques n’ont qu’à se débrouiller !
– Oui, mais du coup les banques ne nous feront plus confiance…
– Parce que tu crois qu’elles nous font confiance ?




Freud est mort ? Vive Lacan !

– C’est qui Lacan ? On en parle tout le temps
– Un psychanalyste…
– Mais je croyais qu’Onfray avait tué Freud ?
– Mais Lacan, c’est autre chose…
– Pourquoi ?
– Parce qu’il est français: il a compris que tout était langage.
– De toute façon, demain on n’en parlera plus du tout




La COP21 instrumentalisée par les politiques ?

– C’est étonnant quand même…
– Quoi ?
– Ben, les résultats soi-disant positifs de la COP21, juste à la veille du second tour des régionales !
– Bah, c’est exprès.
– Et ça ne te gêne pas ?
– De toute façon, ils sont dans leur monde à eux, limousines noires et compagnie, ils sont déconnectés.
– Il faut quand même faire quelque chose, on n’a même pas eu notre mot à dire.
– T’inquiète, on reprend un petit noir * ?

* tasse de café, familier




La COP21, pourquoi pas virtuelle ?

– Ça veut dire quoi COP21 ?
Conference Of the Parties, 21e édition.
– Pas français, ça.
Conférence et partie, ce sont des mots français.
– Pas of the.
– OK…
– Et c’est quoi cette conférence ?
– Ça parle du réchauffement climatique.
– Alors pourquoi ils ne l’ont pas appelée Climat21, cette conférence ?
– Faut croire que c’est les parties qui sont plus importantes.
– Les parties de quoi ?
– J’en sais rien.
– Et pourquoi elles n’ont pas fait une conférence virtuelle, les parties ?
– Ça aurait moins fait moins de bruit.
– Mais ça aurait moins pollué !
– Et on aurait pu participer au moins.




La culture générale à la sauce des grandes écoles ?

– T’as vu, on parle beaucoup de culture générale en ce moment ?
– C’est quoi, ça ?
– A l’époque de mon père, c’était connaître un poème de Verlaine, avoir lu Goethe et Shakespeare, savoir énoncer le principe d’Archimède, connaître l’histoire du monde…
– Et maintenant ?
– Ma fille m’a montré son programme de culture générale, dans son école de commerce…
– Et alors ?
– C’est bizarre, on y parle essentiellement de politique, de religion, et bien sûr de la Révolution française, plus aucune mention d’Après la bataille de Victor Hugo
– Et alors ?
– J’ai l’impression que chacun y va de sa culture générale, alors qu’avant on partageait quelque chose, c’est comme la télé, chacun sa niche…
– Et alors ?
– Il n’y a plus de culture générale.
– Tu sais quel est le plat du jour ?




La grande illusion des Élection présidentielle française de 2017 ?

– Tu votes pour qui ?
– J’avais décidé de voter pour …, mais apparemment c’est un hypocrite.
– Pour qui tu votes, j’ai pas entendu ?
– Ben, pour celui pour qui il fallait voter
– Et tu ne penses qu’il ne tiendra pas ses promesses ?
– C’est pas ça, c’est sa moralité
– Quelle importance ?
– Quand même, il s’agit de lui donner les clefs du pays.
– Alors tu penses que ça va changer quelque chose ?
– T’as pas tort, là, je commençais à y croire, que tout pouvait changer.
Méthode Coué, d’accord pour moi, mais uniquement dans le domaine du possible !




La paperasserie française en 2011 ?

– L’autre jour mon fils est passé devant un jury pour être professeur des conservatoires.
– Il est musicien ?
– Ouais, pianiste.
– Qu’est-ce qu’on lui a demandé ?
– Ben, de fournir 3 copies de toutes les partitions présentées, 150 pages…
– Et on lui a demandé de jouer tout ça ?
– Non, seulement des extraits…
– Alors pourquoi demander de tout photocopier ?
– C’est le réglement…




Le scandale de la liasse fiscale ?

– Dis-donc, j’ai reçu 18 pages à remplir pour ma nouvelle SARL.
– Ouais, c’est comme ça depuis toujours, c’est la liasse fiscale: ils promettent de simplifier la vie des petites entreprises à chaque élection, et puis après, rien.
– Je compte juste envoyer les 4 premières: le bilan et le compte de résultat.
– T’es fou, ils te demanderont le reste.
– Même s’il n’y a rien à remplir ?
– Il faut tout renvoyer, même si ça ne sert à rien.
– Le pire, c’est de continuer à appeler ça une liasse.
– Tu peux toujours t’installer ailleurs…




Les journées du patrimoine, tous les jours de l’année ?

– T’as vu, on peut visiter les ministères gratuitement ?
– Quel intérêt ?
– Ben, ce sont des palais pleins de tableaux, un peu comme des musées…
– Alors, ils devraient en faire des musées ouverts toute l’année, cette histoire de journées du patrimoine c’est drôlement hypocrite, c’est pour se donner bonne conscience.
– D’accord, mais ils iraient où les ministres, pour travailler ?
– A Bercy, c’est plus moderne et plus pratique.
– En tout cas, sûrement bien plus économique.

(iconographie: le salon Pompadour de l’actuel palais de l’Elysée, ancien hôtel du comte d’Evreux)




Politesse: Cohn-Bendit tutoie-t-il toujours tout le monde ?

– T’as vu, ils font une campagne pour la politesse…
– Ouais, Tony Blair a déjà fait le coup aux Anglais…
– Comment ça ?
– Ben, ils ne s’arrêtaient plus devant les piétons…
– Et alors ?
– Ils ne s’arrêtent toujours pas plus…
– Et nous ?
– Ben, il paraît que nous avons été grossiers deux fois dans l’histoire, une fois en 1789, une autre en mai 68 (tiens, c’est 89 lu à l’envers)…
– Ah, oui, je me rappelle: Cohn-Bendit, il tutoyait tout le monde…
– Il tutoie toujours tout le monde…




Qu’en est-il vraiment de la grippe porcine, alias grippe A, alias grippe mexicaine?

– T’as vu ?
– Quoi?
– La grippe porcine, elle a changé de nom…
– Ouais, ils essaient de retomber sur leurs pattes…
– J’suis d’accord, ils veulent se rattraper, c’était pas si grave que ça…
– Quand même, c’est une grippe, et une grippe ça tue…
– C’est devenu la grippe A, brutalement, c’est plus rassurant…
– Les gens de l’OMS n’ont manifestement pas les mêmes soucis que nous…
– En plus, ils nous en remettent une couche, à l’automne ça serait encore plus grave d’après eux !
– Ouais, on a l’impression que ça leur ferait presque plaisir…